Défendre la séparation des églises et de l'Etat
On déménage après inventaire
C'est au Congrès national de la Libre Pensée, tenu à Rome en 1904, que sont posés les principes et les bases de la loi de 1905. Cette loi est l'oeuvre des républicains qui comme Ferdinand Buisson, Président de l'Association Nationale des Libres Penseurs, est également Président de la Commission parlementaire chargée de l'élaboration de cette loi; Aristide Briand, libre penseur aussi, en est le rapporteur. Après quinze siècles d'intolérance cléricale, l'Etat proclame que toute ingérence, tout prosélytisme des Eglises et des religions sont bannis du domaine public. La liberté de conscience est reconnue.
Accueil
Les dispositions de la loi Suite