Il faut restaurer la loi de 1905 !
Les coups les plus rudes ont été portés contre les principes de séparation par Vichy, à travers les lois du 5 février 1941, du 8 avril et du 25 décembre 1942 qui ont refait de l'Eglise catholique une puissance considérable, financière, mobilière et immobilière, et qui ont permis le retour des congrégations. Toutes ces mesures antilaïques ont été maintenues depuis la Libération. En maintenant le statut clérical d'exception en Alsace Moselle (le plus vieux concordat existant en Europe qui est associé à l'application intégrale de la loi cléricale du vicomte de Falloux de 1850 et des lois datant de l'annexion allemande de 1870 à 1918) et les décrets Mandel de 1939 pour les Territoires d'Outre-mer, les gouvernements qui se sont succédé au pouvoir depuis 1945 ont violé délibérément la laïcité de l'Ecole et de l'Etat. En faisant voter les lois antilaïques Marie, Barangé, Debré, Haby, Guermeur, Savary, Carraz, Chevènement, Rocard, Jospin, Lang, Bayrou, les gouvernements de la IVéme et Vème République ont porté atteinte de manière grave à la loi de 1905. Aujourd'hui, c'est un budget équivalent à 200 000 postes qui est détourné de l'Ecole publique au profit de l'école privée essentiellement catholique.
La laïcité contre le communautarisme religieux
La démocratie politique impose que la République ne connaisse que des citoyens et non des communautés. C'est la condition fondamentale pour assurer une véritable liberté de conscience. Or, à l'inverse de ce principe, nous assistons à une gigantesque offensive pour institutionnaliser le communautarisme dans notre pays. Avec l'organisation de toutes pièces d'un pseudo Conseil français du Culte Musulman, non seulement il s'agit d'une ingérence de l'Etat dans les affaires religieuses, mais, de surcroît, le ministère de l'Intérieur structure officiellement une communauté religieuse au sein de la République. Partant du principe que toutes les personnes originaires de pays dit " musulmans " sont présumées musulmanes de fait et de droit, on les enferme à tout jamais dans une communauté d'appartenance qui bafoue leur liberté de conscience. Toutes les affaires autour du voile islamique, des croix et des kippas, toutes les provocations organisées par les uns et par les autres n'ont qu'un seul but : affirmer l'existence de communautés ayant leurs propres règles de vie, différentes par essence de celles des autres. Avec au bout les inévitables et inéluctables affrontements entre les communautés.
Suite